Qu’est-ce que le paillage et comment le mettre en place ?

cobertura_vegetal_paillage_potager_mulching_02

Dans la nature, le sol se trouve rarement nu pour la simple et bonne raison que les plantes poussent pour le protéger. C’est pourquoi, quand on laboure la terre, très vite apparaissent des plantes nuisibles, des herbes résistantes, coriaces et particulièrement affamées, qui peuvent entrer en conflit avec nos cultures. Pourquoi ? Parce qu’elles leur volent des ressources, telles que des nutriments et de la lumière. On peut déclarer la « guerre » aux mauvaises herbes, on peut aussi les empêcher de pousser. C’est l’une des raisons pour lesquelles le paillis est essentiel dans nos potagers. Mais procédons par étapes. Il faut avant tout bien comprendre ce qu’est le paillage : c’est une couche de matière généralement organique – feuilles sèches, paille, copeaux de bois, carton déchiré en morceaux – étalée sur le sol pour le protéger des agressions extérieures et favoriser le bon développement des cultures.

 

Cette armure est une sorte de couverture, qui empêche la lumière de passer et ce que l’on appelle les mauvaises herbes de pousser dans les espaces libres de notre potager.

 

Il existe une autre raison pour vouloir protéger le sol de notre potager. En été, le paillage fonctionne comme un écran solaire : il empêche la sécheresse et l’évaporation du sol causée par le soleil. En hiver, il agit comme une sorte de parapluie, protégeant le sol des chutes de températures et de la vigueur des fortes pluies. De plus, le paillage met aussi en sécurité les petites bêtes qui vivent dans la terre et qui sont chargées de l’enrichir.

 

 

Comment mettre en place le paillage ?

Dans le cas du paillis en matière organique, c’est très simple : il suffit de choisir les matériaux et de les étaler sur le sol libre. Mais il faut prendre en compte certains aspects. De la même manière que le paillis entrave la croissance des plantes nuisibles, il peut aussi entraver la germination des plantations. C’est pourquoi il faut placer la matière organique une fois que les cultures sont bien installées et qu’elles ont atteint entre trois et cinq centimètres de hauteur. Une autre possibilité consiste à semer séparément, à l’aide de semis, et à planter après.

 

D’autres moyens de protéger les cultures.

Précisons qu’il existe d’autres types de paillages. Pour les grandes surfaces cultivées, on utilise des bâches en plastique ou un feutre géotextile non dégradables, qui sont des matériaux industriels et synthétiques.

 

Pour un verger ou une cerisaie, on peut même utiliser de la matière organique vivante, comme le trèfle, une légumineuse pouvant cohabiter avec ces arbres. Non seulement cette plante, qui fonctionne comme un engrais vert, ne vole pas de ressources aux arbres fruitiers (parce qu’ils sont beaucoup plus grands), mais elle aide à fixer l’azote de l’atmosphère dans le sol.

 

Comme nous pouvons le constater, le paillage est aussi facile à obtenir qu’à mettre en place. Peu importe la taille de votre potager, vos plantes seront protégées. Vous avez donc tout à gagner.

Kit_horta_em_casa_potager_de_balcon_vegetable_garden_kit
Kit Potager de Balcon

Tout ce dont vous avez besoin pour commencer à cultiver.

ME LANCER ME LANCER

Vous êtes intéressé?

Recevez les actualités de notre blog et découvrez toutes les success stories